Histoire de l'Engagisme : Page 1 - Page 2

Les engagés indiens de l'île de la Réunion (1) - Introduction et Pré-Histoire (1re partie)

1 - INTRODUCTION

Venant nombreux de l'inde, des femmes, des travailleurs, des esclaves, puis de nouveau des travailleurs appelés les engagés vont être à la base de la composante indienne des Indo-Réunionnais.

Les esclaves sont contraints, mais quelles peuvent être les motivations des travailleurs libres ?

Crises dans certains secteurs économiques et très rarement le désir de partir (quitter une terre sacrée n'est pas aisé).

Pression des circonstances locales comme le crime, l'adultère ou la disgrâce.

Désastres naturels provoquant de mauvaises récoltes et des famines.

Dégradation de l'économie locale et surpopulation.

Mais ils sont aussi recrutés parfois contre leur gré (mensonge, enlèvement).

Drainés vers les comptoirs indiens français puis anglais ils signent un contrat et embarquent dans de mauvaises conditions vers la Réunion, mais aussi jusqu'aux colonies Antillaises !

Arrivés à bon port, ils sont mis en quarantaine dans la rade de Saint-Denis ou débarquent pour être mis dans des centres spécialisés, les Lazarets, puis sont affectés à un emploi et à un lieu. Ils sont en fait liés à un maître qui va reproduire les conditions de l'esclavage et les user sans trop d'espoir d'enrichissement ni de retour au pays.

2 - UN PEU DE PRÉ-HISTOIRE

2-1 - LES DÉCOUVERTES À RÉPÉTITION

La Réunion, îles Créoles, Archipel des Mascareignes, Océan Indien.

Des musulmans indiens sont-ils les premiers à avoir découvert l'île de la Réunion ? En tout cas, elle apparaît entre les Xe et XIIe siècles sur les cartes arabes sous le nom de Dina Morgabim (l'île de l'ouest). Le secret restera bien gardé jusque vers 1505-1512 où les Portugais la redécouvrent, pense-t-on, le jour de la Sainte Apolline (un 9 février) et la baptise Ilha Santa Apollonia.

Un navigateur portugais, Pedro Mascarenhas, prenant possession des îles de la région (Réunion, Maurice et Rodrigues) en 1512 va leur donner son nom, les Mascareignes, et une erreur attribuera Mascareignas à l'île. Les Portugais vont délaisser cette zone au profit de l'Inde.

L'île va être redécouverte et rebaptisée à répétition. Par exemple Pearl Island par on ne sait qui, puis England's Forest par les Anglais en 1613. Les Français lors de leur premier débarquement en resteront à Mascarin en 1638 pour finalement au bout de leur troisième prise de possession l'appeler Bourbon.

La Révolution va relancer le petit jeu des baptêmes, La Réunion en 1793 lui sera préférée à Jemmapes nom d'une victoire militaire. Mais Napoléon passera par là (au sens figuré) et donnera son Bonaparte comme nom à l'île en 1806.

Les Anglais conquérants les Mascareignes en 1810 vont revenir au très british Isle of Bourbon qui restera île Bourbon une fois cette terre rendue aux Français.

Le dernier roi de France renversé avec un arrière-goût de révolution va voir revenir le nom de La Réunion sur le devant de la scène. La départementalisation en 1946 n'y changera rien.

2-2 - LES BASES DU PEUPLEMENT

Après le passage de Christophe Colomb, les Amérindiens sont transformés en esclaves. Cet esclavage sera aboli en 1530. Pour contourner l'interdit, les Castillans vont alors se tourner vers l'Afrique qui va devenir la pourvoyeuse insensée d'un vaste trafic humain qui va faire tache non loin de là dans l'océan Indien.

À l'origine inhabitée, les débuts du peuplement de la Réunion auront lieu entre 1502 et 1690 où elle sert d'escale vers l'Inde. Un peuplement définitif de quelques Français et Malgaches va succéder à de nombreuses installations provisoires.

L'esclavage va s'imposer comme force de travail entre 1690 et 1848. Servile ou non, la main d'œuvre vient de Madagascar et de l'Afrique puis de l'Inde et de la Chine. Suite à son abolition le recours à une main d'œuvre contractuelle ou libre étrangère entre 1848 et 1946 va contribuer au peuplement multi culturel de l'île.

Histoire de l'Engagisme : Page 1 - Page 2